Nous contacter: Lun. au Ven. 9:00 à 18:00h - Tel. 04 58 00 17 27                       -5% sur tout le site ! CODE: hiver                    LIVRAISON GRATUITE POUr TOUS LES KITS
Moyens de paiement:  

Swipe to the left

Posts tagged 'monoxyde de carbone'

Flux RSS

Danger de mort du monoxyde de carbone – Les raisons vitale d’un bon conduit de cheminée

1 month ago

Danger de mort du monoxyde de carbone – Les raisons vitale d’un bon conduit de cheminée

Chaque année, selon le journal Le Dauphine, plusieurs milliers de personnes sont victimes d’intoxications au monoxyde de carbone. Une centaine de ces cas sont mortels. En effet, chaque semaine durant la période hivernal, des cas mortels d’intoxications au monoxyde de carbone apparaissent dans les fais divers des journaux. Ces accidents tragiques peuvent épargnés par prévention sur la gestion responsable du feu, de la fumée et de divers processus de combustion.

QU’EST CE QUE LE MONOXYDE DE CARBONE ?

Le danger majeur du monoxyde de carbone est qu’il s’agit d’un gaz inodore. En effet, le monoxyde de carbone ne se voit pas, ne se sent pas, n’irrite ni les yeux ni les voies respiratoire.Le monoxyde de carbone survient lorsque du bois, du charbon ou des pellets sont brûlés. Les personnes sont ainsi intoxiquées par le monoxyde de carbone en le respirant.Celui-ci se fixe sur les globules rouges, de par la respiration et les poumons, empêchant alors ces globules de véhiculer correctement l’oxygène dans l’organisme. Une très faible concentration de monoxyde de carbone suffit (1 à 2%) pour rendre une personne inconsciente. Ce qui prend généralement et seulement quelques secondes ou minutes. Les premiers symptômes dune intoxication au monoxyde de carbone sont de légers maux de tête et nausées. Toute personne reconnaissant ces symptômes devrait rapidement ouvrir les fenêtres et évacuer les lieux. Dans le cas d’une perte de conscience, souvent seule l’apport externe d’oxygène peut aider. Si l’apport en oxygène n’est pas fais, les personnes touchées meurent de suffocation.

COMMENT SE PRODUIT UNE FUITE DE MONOXYDE DE CARBONE ?

Fondamentalement, le monoxyde de carbone est libéré au cours de chaque processus de combustion. Par conséquent, vous devez toujours agir de manière responsable. En France, il existe des règles très strictes pouvant entraîner une amende si vous ne vous y conformez pas. Par exemple la réglementation DTU 24.1 exige que l’élément de chauffage soit vérifié et qu’un diagnostique d’un conduit de raccordement soit fais. Ceci afin de s’assurer qu’aucun gaz toxique et nocif ne pénètre dans l’espace de vie. Mais plutôt, évacuer par un conduit de fumée tel qu’un conduit de cheminée en inox. Dans le cas d ‘un conduit de fumée qui devant être rénové lié à son diagnostic non favorable, se tourner vers un conduit de cheminée inox double paroi peut être la solution.

COMMENT PRÉVENIR L’INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE ?

ASSURER L’ÉVACUATION DES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ PAR LE CONDUIT DE CHEMINÉE

Lorsque vous utilisez votre élément de chauffage (poêle, cheminée, insert…) chez vous, en particulier dans une pièce fermée, vous devez assurer que la fumée soit complètement évacué par le conduit de cheminée. Souvent, les drames se produisent lorsque le danger est sous-estimé.

1. ENTRETENIR LE CONDUIT DE CHEMINÉE RÉGULIÉREMENT

Un conduit de cheminée obstrué par des nids d’oiseaux/d’abeilles, de la mousse, des débris ou des feuilles peut également entrainer une mauvaise évacuation des fumées toxiques. En effet, la fumée créée lors de la combustion peut être alors bloqué au sein du conduit et le monoxyde de carbone peut alors s’accumuler dans la zone habitée. Pour évitez cela, il faut toujours vérifier la qualité du tirage du conduit de cheminée. La personne la mieux placée pour cette vérification est le ramoneur certifié. Si il remarque que la fumée pénètre à l’intérieur, il est essentiel de nettoyer le conduit de cheminée ainsi que le poêle à bois. Pendant ce temps, le poêle à bois doit rester éteins. Il faut vérifier la grille d’arrivée d’air.

2. ÉVITER À TOUT PRIX LA PRESSION NÉGATIVE

La pression négative consiste en un tirage inversé, faisant circuler l’air dans la cheminée vers l’intérieur de la maison. Cela peut être causée par le fonctionnement d’un ventilateur extracteur comme la hotte d’une cuisinière. Lorsque le feu est éteins dans le poêle, l’air du conduit se refroidit et atteins la même température que l’air extérieur. Le tirage est alors plus possible, ce qui va faire tirer l’air de la cheminée vers le bas et le faire sortir par le poêle.Pour évitez cela, lorsque vous rallumez votre feu, entrouvrez votre fenêtre et réchauffez la base du conduit de cheminée.

3. INSTALLER UN DÉTECTEUR DE FUMÉE

Tout objet peut théoriquement contenir un défaut. Ce qui s’applique également aux conduits de cheminée et poêle. Toutefois, installer un détecteur de fumée dans la maison permet de prévenir de manière fiable les dangers liés à la fumée et au feu. De part leurs capteurs spéciaux, les détecteurs s’enclenche à la présence de monoxyde de carbone dans l’air. Depuis le 1er janvier 2016, les détecteurs de fumée ou DAAF (détecteur autonomes avertisseurs de fumée) sont obligatoires dans tous les logements en France. Idéalement, le détecteur de fumée est installé dans le couloir ou le pallier desservant les chambres, fixé le plus haut possible et éloigné de la cuisine ou de la salle de bain.